La psychomotricité

Bébé pleure beaucoup ?

Il se cambre en arrière, a un reflux ?

Il vous semble toujours en état d’alerte ?

Il a 6 mois et ne se retourne pas ?  Il ne se déplace pas au sol ?  Sa tête s’aplatie ?

Il est bloqué en position assise et cherche à se déplacer sur les fesses ?

 

Un réflexe de moro encore très actif et bébé est en alerte permanente et ne lâche pas prise pour s’endormir paisiblement.

Une contrainte physique in utero et bébé adopte une posture asymétrique qui l’empêche de bouger librement et de façon coordonnée.

Un reflux douloureux et bébé n’accepte pas d’être posé au sol, développement un schéma d’hyperextension et a donc peu l’occasion de se sentir confortable dans son corps et développer sa motricité.

 

Il est donc important de l’aider dès maintenant à acquérir une motricité harmonieuse, exprimer tout son potentiel psychomoteur afin qu’il soit le plus à l’aise possible aujourd’hui et dans ses acquisitions futures; pour un bébé apaisé, serein, épanoui !

 

Les séances de psychomotricité pour bébé

Le toucher pour le détendre, lever ses tensions et le guider dans ses mouvements…

Le bébé développe son intelligence, sa confiance en soi et son autonomie au travers de ses expériences précoces sensorielles et motrices. C’est en touchant son environnement, en l’observant sous différentes postures, en mettant en œuvre des projets moteurs pour aller chercher un jouet en rampant, en faisant coordonner sa droite et sa gauche en marchant à quatre pattes qu’il construit son intelligence, sa confiance en ses capacités mais également ses futures coordinations pour plus tard (sauter, courir, jouer au ballon et même écrire…).

Les expériences de bébé entre sa naissance et la marche sont fondatrices de ses futures compétences motrices et de ses apprentissages.

En ce sens, il est primordial de proposer une aide précoce lorsqu’on constate que bébé est gêné dans sa possibilité de faire des expériences variées et positives. 

 

Pour prendre rendez-vous: 06.31.06.46.15

 

Les indications principales pour un rendez-vous au cabinet

La psychomotricité est indiquée particulièrement lors des situations suivantes :

  • Un bébé qui tarde à se mettre en mouvement (tarde à se retourner)
  • Un bébé qui ne supporte pas le plat ventre ou d’être posé au sol
  • Un bébé qui tarde à se déplacer (tarde à ramper, ne fait pas de quatre pattes)
  • Un bébé qui bouge de façon asymétrique (néglige un côté du corps, torticolis, plagiocéphali
    e)
  • Un bébé bloqué en position assise (ne sait pas en sortir seul), ou se déplaçant sur les fesses
  • Un bébé ou jeune enfant qui ne se protège pas lors des chutes ou qui tombe souvent
  • Un bébé ou jeune enfant qui peine à entrer en relation / à communiquer avec son entourage, qui ne répond pas à l’appel de son prénom
  • Un bébé ou jeune enfant qui présente des particularités sensorielles (hypersensibilité aux bruits, refus de marcher dans l’herbe ou le sable…) associées ou non a des difficultés alimentaires (dégoût et/ou grand sélectivité)
  • Un enfant qui communique peu, joue peu, bouge peu.
  • Un enfant qui semble agité, qui a du mal à canaliser son énergie, à fixer son attention sur une tâche, qui est impulsif.
  • Un enfant qui s’isole à l’école, qui parle peu, montre des tensions et angoisses, a du mal à créer des liens avec ses camarades.
  • Un enfant qui est maladroit, peu habile, qui a des difficultés d’écriture.

Source : Fédération Française des Psychomotriciens

 

A savoir qu’un accompagnement auprès d’un nourrisson est généralement rapide du fait de la plasticité cérébrale dont il bénéficie. Chez un enfant plus grand, faire bouger, évoluer les choses dans son corps sera plus long.

Donc il n’est jamais trop tôt pour venir en consultation en psychomotricité ! Cela permettra même une réelle prévention concernant l’ensemble des difficultés psychomotrices que peuvent rencontrer les enfants au cours de leur développement. 

 

Pour prendre rendez-vous: 06.31.06.46.15